Seille de Crime – Un salon hors norme.

Arraye et Han, les 20, 21 et 22 novembre 2015

Petit nouveau dans le monde des auteurs de romans policiers, je ne suis pas encore un habitué des salons de polars. Lorsque la responsable du salon Seille de Crime, Isabelle Cerutti, m’a invité il y a plus d’un an, je suis d’abord resté perplexe. Il s’agissait d’un premier salon organisé sur le thème du polar dans un petit village de 330 habitants, à priori perdu en territoire lorrain. Comment allait-elle s’y prendre pour faire vivre un nouveau salon à peu près à mi-chemin entre Metz et Nancy ?

En faisant la route vendredi soir sous une pluie battante entre Paris et Nancy, accueilli ensuite par une première neige, je me suis interrogé sur la probabilité d’un succès.
Samedi soir, mes inquiétudes ont été vite balayées. Un accueil chaleureux autour d’un cocktail parfait fut une belle entrée en matière. Pour la conférence de Stéphane Bourgoin qui suivit, dont le thème était centré sur l’un des serial-killers américains les plus connus, j’ai eu la surprise de découvrir une salle pleine. Pas moins de 250 personnes avaient fait le déplacement dans la salle des fêtes de Nomeny, petite commune voisine d’Arraye et Han, commune accueillant le salon. Et cerise sur le gâteau : 50 personnes étaient inscrites sur liste d’attente…

Avec Stéphane Bourgoin. Une rencontre fort sympathique!
Avec Stéphane Bourgoin. Une rencontre fort sympathique!

Le lendemain dimanche, j’arrive à l’heure dite du rendez-vous : 9 h 45… Et je trouve porte fermée. Petite pointe de méfiance… Certes, le fléchage inévitable avec ces silhouettes de corps peintes sur le sol, se voulait rassurant.
Je n’ai pas eu le temps de m’inquiéter vraiment. Très vite, les organisateurs arrivèrent avec les premiers auteurs. Quelques-uns ne m’étaient pas totalement inconnus, comme Gaëlle Perrin-Guillet ou Cicéron Angledroit.
Je découvris alors une pièce chaleureuse, remarquablement décorée, avec petite lumière sur chaque emplacement d’auteur, une (fausse) cheminée centrale entourée de fauteuils en cuir, le tout enveloppé dans un univers sombre, masqué de la lumière du jour.
La journée fut magnifique : un parterre d’auteurs français de tout horizon, une organisation au cordeau, une salle accueillante, des bénévoles dévoués, une ambiance détendue et chaleureuse, une responsable – parfaite Isabelle – attentionnée, et des lecteurs pressés, sympathiques, souriants, heureux de nous rencontrer. Un vrai régal!

Avec Isabelle, l'organisatrice de ce salon Seille de Crime.
Avec Isabelle, l’organisatrice de ce salon Seille de Crime.

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai pu côtoyer de nombreux auteurs lus pour certains, et parfois inconnus pour moi : Nathalie Hug et Jérôme Camut, Stéphane Bourgoin, Olivier Norek, Claire Favan, David Coulon Eléna Piacentini, ou croiser des auteurs Nouvelles Plumes, comme moi, telles que Jennifer Holparan ou Céline Denjean.
L’animation était parfaite et tout avait été prévu. Une salle spécialement préparée pour les plus jeunes afin de leur faire découvrir les secrets des scènes de crime, une restauration adaptée, un confort agréable pour discuter à l’envie avec les lecteurs et autres admirateurs.
Quel régal de rencontrer Christelle, Sabine, Sandrine, Stéphanie, Laurence, Anne, Marité, et tous les autres dont je n’ai pas retenu les prénoms – ils voudront bien m’en excuser – et de discuter à bâtons rompus sur l’écriture, mes romans, mon histoire en tant qu’auteur!

Séance dédicaces et photos.
Séance dédicaces et photos.

Un véritable succès au point que je n’ai pas eu assez de livres du format Pocket pour Le Silence des Loups.
La journée fut très vite passée et c’est presque avec regret qu’il fallut se quitter après de si bons moments partagés avec les uns et les autres.
Sans nul doute, le salon d’ARRAYE et HAN sera un événement à retenir et à ne pas rater.
Rendez-vous sans aucun doute pour l’édition de 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *