Paris brûlera-t-il?

Vous avez quatre jours pour préparer cent millions d’euros. Pour vous prouver que je ne plaisante pas, dans quelques heures, une première personne mourra, puis une seconde. Chaque jour, deux personnes disparaîtront et ainsi de suite. Après-demain, le 13 septembre, je vous recontacterai pour organiser les modalités de paiement. Le 15 septembre, vous annoncerez votre démission à la télévision et le paiement de la rançon. Si vous n’obtempérez pas, je détruirai aussitôt votre bonne capitale et vous avec. N’essayez pas de fuir ni de faire évacuer Paris, je le saurais immédiatement et vous m’obligeriez à anticiper ma décision finale. Mikhaïl K.

Plus d’informations :

11 septembre 2009… Je n’ai pas choisi par hasard cette date. De plus, en tombant un vendredi, je disposais d’une période idéale pour proposer un suspense permanent autour d’un timing serré. J’ai repris mes personnages des précédents livres pour monte cette intrigue qui s’appuie sur un chantage auprès de la présidence de la république, lorsque Nicolas Sarkozy était aux commandes.
Clairement, le livre « Le cinquième cavalier » de Dominique Lapierre et Larry Collins m’a inspiré. J’avais juste trouvé que les éléments de géopolitique alourdissaient l’histoire, d’où l’idée d’en faire une intrigue franco-française, sachant que certains hommes politiques du gouvernement de l’époque sont de vrais personnages de romans. Encore une fois Matthieu Guillaume, le personnage récurrent de mes livres, est le flic de service…