Opération diamant noir

Une nouvelle enquête du lieutenant Matthieu Guillaume.Le soir des fiançailles de sa fille, un riche financier quitte brutalement la réception sans un mot d’explication à sa famille. Le lendemain, on retrouve les cadavres de deux hommes dans une truffière. Mais les indices analysés sur place laissent penser à la police qu’ils ne sont pas de simples victimes. Au même moment, un journaliste d’investigation reçoit un étrange coup de fil : «avez-vous entendu parler de l’opération diamant noir ?». Une gigantesque manipulation financière risque de conduire le monde à la catastrophe… Les cadavres s’accumulent sur la route du lieutenant Matthieu Guillaume. Dans son combat pour éviter le pire, il ignore qu’un ennemi de toujours le guette, implacable.

Plus d’informations :
Ce roman est un peu particulier. Je l’ai écrit juste après la crise des subprimes américaines. Les bourses s’effondraient, les standards de l’économie ne permettaient pas de réagir pour enrayer la crise qui se développait. J’ai donc construit une histoire sur cette chute des bourses en l’appuyant sur un crack concernant les matières premières. Dans un premier temps, j’ai voulu m’appuyer sur le marché du diamant. Notamment en intégrant la découverte d’un diamant noir. Mais cela ne m’a pas convaincu. Puis petit à petit, j’ai imaginé que le diamant noir aurait pu être le Président Obama. C’est alors que je découvris qu’on annonçait sa venue sur les plages de Normandie pour fêter le 65e anniversaire du débarquement, en compagnie du président français, de la chancelière allemande et du Prince Charles. Cette brochette de responsables politiques devenait de fait l’enjeu d’une opération que je baptisais naturellement Opération diamant noir.
Pour structurer cette histoire, il me fallait un bidouilleur informatique capable de provoquer des dégâts au cœur de la City et des bourses mondiales. Je créais alors le personnage d’Edouard Vittefleur, surnommé Bagatelle. Pourquoi ce surnom ?
A vous de le découvrir en lisant ce livre.